Vous êtes ici : Accueil (Haute-Savoie) > D'où vient SPIP ? SPIP c'est quoi ?
Article
Publié le 8 juillet 2011, modifié le 29 octobre 2012

D’où vient SPIP ? SPIP c’est quoi ?

SPIP a dix ans

  • En 1969 intervient la première liaison entre quatre universités américaines par le réseau ARPAnet sur fond de mouvement hippie et de constestation de la guerre du Vietnam ; ce contexte explique les utopies fondatrices qui survivront plus ou moins jusqu’à aujourd’hui : gratuité, refus d’une autorité et liberté totale d’expression.
  • Le World Wild Web est inventé en 1989, près de chez nous (en fait à la frontière franco-genevoise) par Tim Berners-Lee et Robert Cailliau, chercheurs au CERN (Centre Européen de Recherche Nucléaire). Ils proposent un système client-serveur basé sur les concepts de l’hypermédia(1) et définissent le langage HTML. Cette invention va révolutionner l’Internet.
  • La spécification CSS1 (Cascading Style Sheets) est publiée le 17 décembre 1996, en pleine guerre des navigateurs ; elle vise à regrouper toutes les définitions concernant la présentation des pages HTML, indépendamment de leur structure.
  • Parallèlement, on cherche à construire dynamiquement les pages web en s’appuyant sur des languages de programmation (=scripts). En 1995, la société Nestcape propose Javascript qui permet la construction des pages HTML en s’exécutant sur l’ordinateur client. En 1997 est créé le langage PHP, dans sa version 3. Signifiant Hypertext Preprocessor, ce langage s’exécute sur le serveur et a connu une diffusion ultra rapide.
  • En combinant PHP et une implémentation libre de SQL(2), des applications de travail collaboratif s’exécutant côté serveur voient le jour. SPIP(3), lancé en 2001, outil développé à l’origine pour le journal Le Monde diplomatique, est l’une d’elles.

Les spécificités de SPIP

Spip est à la fois un métalangage de description de pages et un langage de programmation permettant d’interroger des bases de données.
L’utilisation de touches rarement(?) utilisées dans un texte (les accolades notamment) pour créer rapidement(?) de l’italique et du gras, ce qui sera nommé "raccourcis SPIP", permet de décrire, assez pauvrement(4), la présentation du contenu. A mon avis cette particularité de SPIP est plus nuisible qu’utile : ces "raccourcis" doivent être traduits en HTML par l’interpréteur de SPIP (ce qui prend du temps) et la pauvreté du vocabulaire conduit, même quand on utilise ces raccourcis, à ajouter du code HTML pour les éléments non gérés. Enfin, il n’existe pas d’éditeur performant pour ces raccourcis (l’édition des tableaux est particulièrement délicate). Cependant l’existence d’un métalangage évite de faire n’importe quoi avec des balises HTML (et souvent l’utilisation de code obsolète).

Le langage de programmation est basé sur des boucles et des balises

Recalculer chaque page chaque fois quelle est demandée au serveur serait extrêmement pénalisant en temps. SPIP dispose d’un système de cache.

SPIP est conçu comme une métaphore de la salle de rédaction d’un journal, ce qui le rend assez accessible, mais la gestion des groupes d’utilisateurs et de leurs droits est totalement rigide. Les champs constituant un article sont prédéfinis, mais leur richesse permet d’en détourner quelques uns pour adapter le système a des besoins particuliers. Dans la version actuelle de l’interface privée, l’édition des articles, fragmentée en deux pages successives est un modèle de ce qu’il ne faut pas faire en matière d’ergonomie.

M.R.

(1) Les termes d’hypertexte et d’hypermédia ont été crées en 1965 par Ted Nelson puis développés par la société Xerox entre 1970 et 1979 (invention de la souris), puis par la société Apple avec le Macintosh en 1984 et le logiciel Hypercard en 1987.
(2) SQL (Structured Query Language) est un standard défini dans les années 70 pour l’interrogation des bases de données, implémentées alors sur de très grosses (et rares) machines, pour en populariser l’accès.
(3) L’histoire minuscule et anecdotique de SPIP
(4) Wikipédia utilise un métalangage du même type, mais plus riche ; d’autre part SPIP a vocation à être utilisé dans des situations plus diverses que l’édition d’une encyclopédie.




Cet article a reçu 458 visites.

Imprimé à partir du site Sgen-CFDT de l’académie de Grenoble, http://cfdt.alpviv.org le 14/11/2019