Vous êtes ici : Accueil (Ardèche) > Compte rendu de l'audience avec le Recteur à propos de la formation professionnelle et de l'orientation le 9 novembre 2011
Article
Publié le 18 novembre 2011, modifié le 24 juin 2013

Compte rendu de l’audience avec le Recteur à propos de la formation professionnelle et de l’orientation le 9 novembre 2011

Préambule

  • Délégation du Sgen-CFDT :

F. Goutant Greffe, contractuelle au GRETA Vivarais Provence F. Oget, DCIO de Chambéry

C.Fontaine, professeur au LP G.Fichet de Bonneville

D. Melle, professeur au LP L’Odyssée de Pont de Chéruy

L. Mallein, proviseur du LP Le Nivolet de La Ravoire

J.-M. Blanchard, professeur au Lycée Algoud de Valence

A. Torchet, secrétaire général du Sgen-CFDT de l’Académie de Grenoble.

  • Pour l’administration :

M. Audéoud, Recteur de l’Académie de Grenoble

M. Martiny, Secrétaire général du rectorat

M. Charlon, Directeur de cabinet du recteur

M. Martin, DRH du rectorat

M. Etienne, Chef du service académique de l’information et de l’orientation (CSAIO)

M. Brosse, Délégué Académique à la Formation Continue était absent.

En introduction, nous avons rappelé que le Sgen-CFDT a toujours situé sa réflexion et ses revendications dans la perspective d’une formation tout au long de la vie indispensable tant pour les individus -et de plus en plus indispensable compte tenu de l’accélération du rythme d’évolution des emplois et des métiers- que pour la société dans son ensemble. La FTLV [4] est un impératif pour l’élévation du niveau de qualification et pour tendre à l’égalité des places dans la société.

Point 1 : La formation professionnelle et technique initiale

-* Expression et questions du Sgen-CFDT

Nombreux sont les points qui auraient dus être abordés au Comité de suivi du Bac pro 3 ans :

  • La mise en place des passerelles pour les élèves qui changent d’orientation et de filière.
  • La mise en place du bac pro dans les sections hôtelières et STMS. Dans les sections hôtelières, il n’y pas de LV2, en contradiction avec le référentiel professionnel.
  • Les dotations horaires insuffisantes, en particulier pour les divisions mixtes et les tertiaires
  • Les suppressions prévisibles de postes en nombre en particulier dans les disciplines professionnelles pour la rentrée 2012 et la gestion des personnels.
  • Les capacités d’accueil en CAP.

La transformation des bacs tertiaires en bac administratif

L’adaptation à l’emploi des enseignants de secrétariat-comptabilité en vente et le constat que bien peu enseignent cette discipline à la rentrée. Nécessité d’un protocole.

Pour les STI2D, la 2éme vague de formation a démarré dans la plus grande improvisation. Point demandé sur l’état des établissements sur le plan informatique (moyens mis à disposition et maintenance de ces moyens).

Autres questions posées à propos des STI2D :

Que deviennent les TZR et comment sont prises en compte leurs demande de reconversions autres que la technologie Pourquoi les cantonner uniquement dans ce domaine même contre leur grès ?

Comment vont être traitées les mesures de carte scolaire à venir sachant que ce sont généralement les personnels qui assurent aujourd’hui la mise en place de la réforme qui risquent d’être les prochaines victimes ?

A propos des moyens et des dotations horaires globales (DHG) des lycées pro, le Sgen-CFDT a dénoncé les volumes d’HSA et fait connaître son inquiétude pour l’an prochain par rapport à la disparition des vacataires : toutes les HSA devront être absorbées par les titulaires, ce qui sera très lourd.

CFA FIPAG [5] : heures gagées très peu nombreuses.

-* Expression et réponses de l’administration

Sur les bacs pro Hôtellerie-Restauration : Pas de LV2 car formation relevant de la grille 1. « Paradoxe » au regard du référentiel.

Mise en place des passerelles : un des objectifs de la réforme des lycées, mais ce n’est pas encore rentré dans les habitudes.

Pour les CAP , toutes les places ne sont pas pourvues. => problème de carte des formations ?

> Sur le bilan de rentrée en Lycée Professionnel

Stabilité des effectifs à trois générations d’élèves dans les lycées mais un manque de 800 élèves dans les Lycées Pro, un vrai handicap.

Question du décrochage.

Question de la certification intermédiaire (159 places vacantes en CAP, 184 en 2de pro, 308 en 1ère pro, 174 en Tle ).

Le SG propose de discuter au moment du mouvement de la possibilité d’accorder un bonification équivalente aux MCS aux enseignants en reconversion.

Bilan de l’orientation en STI2D : 0,6 points en moins. Corrélation avec l’augmentation de la série scientifique. STI2D en moindre baisse par rapport aux autres séries techniques

Le SG reconnaît qu’il n’a pas de réponse sur la gestion des personnels partis en formation et susceptibles d’être victimes de MCS.

Le cantonnement des reconversions des professeurs à la technologie est contestée par l’administration qui nous a fourni le lendemain les chiffres suivants sur l’utilisation des professeurs de STI2D :

- 463 enseignants sont affectés à titre définitif sur postes STI2D et 23 à titre définitifs sur postes de technologie

- 30 TZR sont en AFA sur postes STI2D, 12 TZR en AFA sur postes techno et 24 disponibles pour de la suppléance.

- 117 enseignants bénéficient d’une formation de reconversion en 2011/2012 dans les disciplines Architecture et construction, Energie, Information et numérique, Ingénierie mécanique et mathématiques ; 126 en ont bénéficié en 2010/2011 dans ces mêmes disciplines mais également en technologie et en SVT.

(Remarque : ce dernier chiffre n’a pas de sens car les « formations » STI2D et les formations de reconversion dans une autre discipline sont amalgamées alors qu’elles n’ont absolument pas la même signification en terme de carrière).

Sur les conditions de rentrée en LP, l’administration ne nie pas les difficultés à prévoir la rentrée prochaine pour les LP : -150 ETP avec la fin de « l’effet bourrelet ». GT préparation de rentrée des chefs d’établissement.

Point 2 : La formation professionnelle continue

-* Expression et questions du Sgen-CFDT à propos de la formation professionnelle continue

Plusieurs points requièrent une extrême vigilance :

  • Les modalités de transfert de tous les personnels dans les nouvelles structures, leurs affectations, l’éloignement et l’accroissement des trajets professionnels la reprise de leur ancienneté, le devenir des CDD…
  • Le transfert de toutes les conventions de formation pour la poursuite de l’activité des GRETA (activité des GRETA très importante pour garantir le maintien des contrats de travail).
  • Le transfert des fonds de réserves des GRETA (indispensable pour palier aux problèmes de trésorerie et assurer les salaires des personnels).
  • La mise en place d’une cartographie des GRETA et de processus de décision réactif qui permettent de répondre dans de bonnes conditions aux besoins du marché.
  • La présence des représentants des personnels dans les assemblées générales des GIP GRETA.
  • La création de nouveaux FAM [6] pour garantir le paiement des salaires des personnels en cas de défaillances du GIP GRETA.

-* Expression et réponses de l’administration à propos de la formation professionnelle continue

Le recteur a d’abord expliqué les difficultés à faire exister l’Education nationale dans la formation continue face aux réticences de la Région et à l’hostilité des partenaires sociaux.

Sur le dossier des GRETA le recteur et le secrétaire général expliquent que la réflexion est très peu avancée et qu’ils attendent la lettre de cadrage.

Seul point déjà acquis : le resserrement de la carte, sans précision, avec cependant plusieurs GIP pour le territoire. Ils admettent la nécessité de consulter les personnels le plus tôt possible.

Point 3 : L’orientation

-* Expression et questions du Sgen-CFDT à propos de l’orientation

Question fondamentale de l’existence et de l’avenir du réseau des CIO de l’académie, de sa place dans le projet académique en cours de rédaction. 30 % de contractuels => difficulté à fonctionner.

Le cas de la collègue du CIO d’Annemasse recrutée pour un remplacement et qui se retrouve sans contrat est posé.

Quel avenir pour les CIO départementaux : Le Conseil Général de la Drôme projette de se désengager.

Le Conseil Général de Haute-Savoie fait appel actuellement de la réponse du Conseil Constitutionnel en cours administrative d’appel.

Le Conseil Général de Savoie a adressé à la rentrée un courrier au recteur faisant part de sa volonté de se désengager financièrement.

Le problème actuel et très concret des finances du CIO de Chambéry pour aller jusqu’en décembre , tout est toujours bloqué avec le Conseil Général.

Toujours aucune garantie de paiement des frais de déplacements depuis septembre, l’intersyndicale du CIO refuse toujours de retourner dans les établissements hors commune de Chambéry tant qu’il n’y a pas d’engagement écrit du Conseil Général ou du recteur.

-* Expression et réponses de l’administration à propos de l’orientation

En introduction, le recteur a pointé la volonté de désengagement des Conseils Généraux. Il a aussi rappelé que l’Etat n’avait pas les moyens d’étatiser les CIO départementaux. Il n’y aurait cependant pas de projet de restructuration du réseau des CIO sur l’académie..(à suivre !!)

Sur les Points d’Accueil et d’Information généralistes que la Région veut mettre en place dans le cadre du Service public régional de développement de la formation (SPRDF) : pas de divergence avec Philippe Meirieu, vice-président de la région. Mais comment mettre en place ces dispositifs en lien avec les Points d’accueil labellisés dans le cadre du SPO ? Pas de réponse pour le moment, des réunions vont avoir lieu entre Etat et Région.

Il a rappelé la question de l’adaptation, de l’aménagement pour faire en sorte que tous les CIO soient labellisés. Sur cette question de la labellisation tous les CIO seront concernés. C’est flou pour ceux qui ne répondent pas aux critères... Arrangement avec d’autres structures qui auraient par exemple un accès handicapé...

Il n’a pas été avancé clairement que le CIO de St Jean de Maurienne pourrait fermer mais le CSAIO a dit qu’en cas de fermeture( puisque les locaux ne sont pas adaptés aux critères de labellisation) les COP pourraient être rattachées au CIO d’ Albertville.

Le CSAIO a également rappelé que le Recteur avait répondu pour différer la décision du conseil général de Savoie. Il a ajouté que si le Conseil général voulait être clair il n’avait qu’à demander la fermeture. Il pense toutefois que c’est risqué pour les CG de demander la fermeture des CIO des grosses villes concernées et qu’ils ne le feront pas. Il a également dit que le courrier du Recteur rappelait au CG d’honorer ses engagements de gestion du CIO jusqu’à la fin de l’année (après relecture de cette lettre ce n’est pas du tout écrit clairement…Doit-on penser que c’est induit ?). Il rappelle en conséquences que les COP doivent retourner dans les établissements et envoyer leurs états de frais au CG.

Le Secrétaire général a insisté sur le fait que COP est une profession où tous les emplois ont été maintenus par l’académie… Pour le problème de la contractuelle d’Annemasse la réponse donnée est que le CSAIO s’en occupe...en lien avec la DPM. 

Bilan de l’audience

Nous avons tenu lors de cette audience à réaffirmer l’importance accordée aux dossiers évoqués, mais trop de réponses de l’administration restent floues ou ne nous conviennent pas.

Les résultats obtenus lors des élections professionnelles d’octobre par le Sgen-CFDT vont nous permettre de continuer à faire avancer nos propositions sur la voie professionnelle initiale et continue, l’orientation et la filière STI2D dans le cadre du Comité Technique Académique qui doit devenir un lieu de dialogue social constructif mais exigeant.

[1Formation Tout au Long de la Vie, soit la formation continue.

[2CFA : Centre de formation d’apprentis de l’éducation nationale, FIPAG : Formation et Insertion Professionnelles de l’Académie de Grenoble

[3Fonds académiques de mutualisation

[4Formation Tout au Long de la Vie, soit la formation continue.

[5CFA : Centre de formation d’apprentis de l’éducation nationale, FIPAG : Formation et Insertion Professionnelles de l’Académie de Grenoble

[6Fonds académiques de mutualisation




Cet article a reçu 987 visites.

Imprimé à partir du site Sgen-CFDT de l’académie de Grenoble, http://cfdt.alpviv.org le 14/11/2019