Vous êtes ici : Accueil (Ardèche) > Préparation de la rentrée 2014 : les positions du Sgen-CFDT et les infos à retenir
Article
Evénement : le 20 janvier 2014 -Publié le 20 janvier 2014, modifié le 21 septembre 2014

Préparation de la rentrée 2014 : les positions du Sgen-CFDT et les infos à retenir

Les positions du Sgen-CFDT

Pour la 2e année consécutive l’académie de Grenoble reçoit une dotation en hausse : cette carte scolaire en positif est sans conteste un élément de satisfaction pour nous, et la preuve que l’éducation reste, malgré la contrainte budgétaire, une priorité.

Néanmoins, soyons clairs, ça ne signifie pas que la rentrée à venir va être facile.

L’an dernier, plus d’un ¼ de la dotation supplémentaire pour le 1er degré (52 emplois sur 198 exactement) avait été affecté hors de toute considération démographique. Cette année on en sera loin puisque d’après nos calculs la croissance démographique fait qu’il faudra utiliser 171 ETP pour maintenir le P/E des différents départements, en prenant il est vrai en compte la remontée de la scolarisation des 2 ans. Il n’en reste pas moins que la marge restante pour améliorer l’existant est étroite (11 ETP), et nous nous interrogeons sur les perspectives d’extension du dispositif plus de maîtres que de classes défendu par le Sgen depuis les années 70.

Pour le 2d degré le Sgen-CFDT regrette bien sûr que la dotation supplémentaire, qui permettra de maintenir les taux d’encadrement, fasse une part trop importante aux HSA (61 ETP sur 161).

Nous actons par contre positivement certaines des orientations présentées :

- la priorité mise à nouveau sur les collèges, même si les 15,5 ETP alloués en marge supplémentaire ne régleront pas les difficultés rencontrées sur le terrain

- la correction qui semble avoir été apportée aux taux de déperdition en bac pro 3 ans que nous avions dénoncés comme trop élevés au CTA de janvier dernier

- les moyens spécifiques alloués aux dispositifs passerelles : ils sont encore très limités, mais c’est un premier pas

- la création enfin de 13 emplois de CPE supplémentaires qui corrige la sous-dotation académique dans le champ de la Vie scolaire.

Cependant, que ce soit pour le 1er ou pour le 2d degré le Sgen-CFDT est convaincu que ce n’est pas uniquement en recréant des postes supprimés par les gouvernements précédents qu’on améliorera la réussite des élèves et les conditions de travail des personnels. Le Sgen-CFDT affirme une nouvelle fois que des chantiers structurels doivent se poursuivre ou s’ouvrir. C’est ainsi la question de l’inégalité de traitement entre les enseignants du 1er et du 2d degré ou celle d’une structure juridique qui permette une vraie autonomie de l’école, au sens du collectif de travail. C’est aussi la refondation du collège autour de la maîtrise du socle commun de connaissances, de compétences et de culture et celle du lycée avec des parcours plus flexibles corrigeant la rigidité et la hiérarchisation actuelles des séries et s’inscrivant dans la perspective d’un continuum bac-3/bac+3.

Mais rien ne pourra évoluer sans une réelle formation tout au long de la vie des enseignants, et c’est un enjeu national mais aussi académique. Nous aurons notamment l’occasion de poser au cours de ce CTA la question du remplacement, de l’accueil des stagiaires dans les écoles et les établissements, de la place des tuteurs et des professeurs formateurs académiques et du lien avec l’Espé.

Un mot pour terminer sur l’éducation prioritaire : nous actons favorablement que certaines de nos revendications aient été reprises dans les déclarations du ministre, mais nous sommes surpris et nous déplorons que l’évolution de la carte académique de l’éducation prioritaire n’ait pas été mise à l’ordre du jour de ce CTA. Nous avons donc posé ce sujet en question diverse afin qu’il soit abordé aujourd’hui.

Les infos données en séance à retenir

Pour le 1er degré la répartition des ETP (équivalents temps plein, c’est-à-dire des emplois) est la suivante :

+1 ETP en Ardèche comme marge qualitative

+ 22 ETP en Drôme dont 20 pour la démographie et 2 comme marge qualitative

+ 51 ETP en Isère dont 47 pour la démographie et 4 comme marge qualitative

+ 16 ETP en Savoie dont 14 pour la démographie et 2 comme marge qualitative

+ 92 ETP en Haute-Savoie dont 91 pour la démographie et 1 comme marge qualitative.

Le dispositif + de maîtres que de classes va être étendu à la rentrée prochaine avec une perspective de 100 dispositifs (63 ETP pour 78 dispositifs actuellement). Une étude universitaire d’évaluation qualitative est en cours en Haute-Savoie.

Consulté sur la répartition des ETP (et non la dotation), le Sgen-CFDT a voté pour, considérant que la répartition proposée correspondait à l’évolution démographique.

Pour le 2d degré :

- Une nouvelle clé de répartition des moyens entre les collèges est mise en œuvre qui fait apparaître une enveloppe de « marge de manoeuvre » à côté de l’enveloppe « structures » et de l’enveloppe « heures statutaires » (coordo EPS, UNSS, labo). Le Sgen-CFDT sera vigilant et suivra les effets de cette nouvelle méthodologie en CTSD et dans les CA des établissements.

- La carte de l’éducation prioritaire ne sera pas modifiée avant la rentrée 2015, et le Sgen-CFDT a obtenu que le DASEN de Savoie revienne sur son projet de révision des RRS dès la rentrée prochaine. Par contre dès la rentrée prochaine certains collèges hors-RRS et concentrant les difficultés scolaires (notamment la Drôme) se verront attribués des moyens supplémentaires.

La répartition des moyens collège par département est la suivante :

Ardèche : + 5 ETP

Drôme : + 23 ETP

Isère : + 38 ETP

Savoie : – 5 ETP

Haute-Savoie : + 13 ETP

- L’augmentation du taux des HS s’observe partout : en Lycée (11,05%), en LP (9,9%), en collège (8,1%) et en SEGPA (9,2%). C’est une évolution que le Sgen-CFDT condamne.

- Les dispositifs passerelles (144 heures) doivent monter en charge. Des appels à projet seront lancés en direction des LP.

- Les moyens affectés aux PFA (professeurs formateurs académiques, 126 heures) concerneront une trentaine d’enseignants qui interviendront à la fois dans la construction du plan de formation continue, les masters MEEF (liaison inter degrés) et l’animation du réseau des tuteurs.

Consulté sur la répartition des ETP (et non la dotation), le Sgen-CFDT s’est abstenu, considérant que les priorités fixées allaient dans le bon sens, mais que l’augmentation du taux des HSA ne pouvait être validé.



Les DHG des lycées , LP et des EREA de l’académie :
DGH lycées 73 et 74
DGH Lycées 38
DGH lycées 07 et 26
DGH LP 07 et 26
DGH LP 38 et 73
DGH LP 74
DGH EREA



Cet article a reçu 1240 visites.

Imprimé à partir du site Sgen-CFDT de l’académie de Grenoble, http://cfdt.alpviv.org le 14/11/2019